Les pierres vivent

Née il y a plus de trois ans (Octobre 2017) l'association « Les Pierres Vivent » a trouvé son rythme de croisière avec une trentaine d'adhérents. Elle travaille sur le patrimoine sous différents angles :

  • Le recensement du petit patrimoine public comme les dolmens, les lavoirs, les fours, les fontaines, les caselles, les croix continue. Ces édifices sont répertoriés sur des fiches d'inventaire précises qui pourront être exploitées par la suite.
  • En général, le deuxième samedi du mois des adhérents se retrouvent sur un chantier de reconstruction. C'est ainsi qu'après avoir nettoyé les fontaines de Ribot et de Savary sur le territoire de Cornus, l'association est allée à Font de Couelle au Mas de Bassoul. En 2020, malgré le confinement et le reconfinement qui ont stoppé nos rencontres, deux chantiers ont pu être terminés. La fontaine de Peyregulière au Mas des Ygots est désormais reconstruite. La remise en état d'une partie des murets dans la Cévenne de Cornus, le long du chemin de petite randonnée de pays (PR) est finie. Nous avons, de plus, démarré un nouveau projet : la reconstruction du mur qui mène au château. Nous étions presque une vingtaine à y travailler le samedi 10 Octobre avant le reconfinement !
  • Au cours des étés 2019 et 2020, quatre promenades-patrimoine ont été proposées au public pour permettre une (re)découverte de Cornus, un village déplacé, pour donner des repères sur le passé médiéval de Cénevières (ex : Petit barrage à la sortie du Trou madame et ruines du premier moulin de Cénevières), pour retrouver les traces d'une vie économique riche (ex : Usine à phosphates) et enfin comprendre la question de l'eau sur le causse (contraintes et solutions) en visitant le Mas de Bassoul et Roquecave.
  • L'association est, de plus, engagée dans un projet de livre. C'est « La petite histoire de Cénevières » qui va être écrite par ses habitants adhérents de l'association. Les thèmes choisis sont variés avec l'ambition de refléter au mieux le passé de Cénevières.

 

De nouveaux objectifs se profilent désormais. L'association prévoit de rouvrir l'accès de certains chemins oubliés de la commune en nettoyant la végétation envahissante. Une formation aux techniques de construction est aussi envisagée pour mieux reconstruire les murs et pourquoi pas la caselle de Font de Couelle ?

 

Vos idées et votre dynamisme, votre soutien, votre engagement à nos côtés pourraient nous permettre de mener à bien tous ces projets. N'hésitez pas à nous rejoindre et à aller voir nos travaux sur facebook « lespierresvivent ».